Conception environnementale de vos projets de construction

Vous êtes ici :

La conception environnementale et l’analyse du cycle de vie des bâtiments

L’analyse du cycle de vie (ACV) d’un bâtiment a pour objectif de chiffrer l’impact environnemental global d’un bâtiment sur toutes les phases de sa vie, à savoir : conception, construction, utilisation jusqu’à la déconstruction et au réemploi . C’est pour cette raison que cette analyse est considérée comme une démarche de la conception environnementale (ou éco-conception) dont l’objectif est l’intégration de la préservation de l’environnement tout au long de la vie du projet. L’impact environnemental complet du projet (le bâtiment dans son environnement, les utilisateurs, etc.) est établi, dans le formalisme BREEAM (voir aussi la section « certifications »), sur base de 10 critères. L’impact environnemental du seul bâtiment (matériaux et énergie pour le chauffage) est quant à lui établi sur base de 16 critères différents dans le formalisme de l’outil TOTEM (cfr. la norme EN15978).

Dans les deux cas, il s’agit d’une approche multicritère, qui tient compte de chaque phase de la vie du projet, et de chaque partie de ce projet, et qui permet d’optimiser ce dernier, afin de réduire voire d’annuler (par des mesures de compensation) ses impacts négatifs sur l’environnement.

Les dix critères environnementaux de la certification BREEAM

Si les certifications qui permettent d’évaluer la qualité environnementale d’une infrastructure sont multiples, la plus représentée en Belgique (et à l’international) est la certification BREEAM. Celle-ci intègre notamment les critères environnementaux, tels que l’énergie, la santé-le confort-la sécurité, l’innovation, l’eau, la mobilité, les transports, les matériaux, les déchets, le développement de la nature, la pollution, la gestion de projet-de chantier-de bâtiment. Chacune de ces catégories est divisée en sous-questions, qui permettent d’évaluer le respect des normes de la certification. Cinq niveaux de certification peuvent finalement être atteints, depuis le niveau « passable » jusqu’au niveau « exceptionnel ».

Les critères de l’ACV selon TOTEM

En Belgique, il n’existe pas encore de réglementation ACV pour le secteur de la construction, comme en France ou aux Pays-Bas, par exemple. Mais les 3 régions du pays ont mis à disposition un outil unique appelé TOTEM (Tool to Optimise the Total Environmental impact of Materials). Les 16 critères utilisés étant relativement complexes à expliciter ici, nous vous invitons à en prendre connaissance sur la plateforme officielle de TOTEM.

Le respect du patrimoine et l’adéquation au contexte

Préserver l’environnement lors de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment signifie aussi respecter le patrimoine (bâti) et adapter le projet au contexte (paysager). Si les pathologies, la performance et le confort du bâtiment doivent tous sans conteste être traités, nous prenons toujours en compte le respect de l’existant dans la conception de nos projets.

Nous parlons ici de déconstruction (et plus de démolition) car les nouveaux bâtiments sont conçus de façon à pouvoir réutiliser ou recycler le plus possible de composants et de matériaux.

Quelques unes de nos références en construction